L’Ecogolf au temps du confinement - Bulletin N°11

L'equipe de l'écogolf

Chers(es) membres, chers(es) amis (es), Contrairement au panonceau situé en dessous du green du 8, qui indique la tour de guet située au-dessus du départ du 11 Dames… figurez-vous qu’il s’agit en fait des vestiges du château d’Unjat. Au cours de mes navettes de concassé pour alimenter le cheminement du 12, j’ai emprunté la petite route qui contourne le corps de ferme à gauche à l’entrée d’Unjat. Interpellé par un petit panneau au bord de la route, je me suis arrêté pour voir de quoi il s’agissait. C’est là que j’ai découvert l’existence, il y a 8 siècles, du château d’Unjat situé tout près de l’église à « Le Coustou ». J’ai eu envie de partager cette information avec vous. Qu’en est-il ? Un village aux mains des comtes de Foix au Moyen-âge. Créé après l’an mil, le comté médiéval étend sa domination à la haute-Arize et au Séronais dès le XIIIème siècle. Une organisation féodale se met en place et donne lieu à l’édification de châteaux seigneuriaux dispersés çà et là sur le territoire. Un territoire contrôlé par plusieurs forteresses. Autrefois géré par les seigneurs de Rabat / Pailhes (famille Amiel), le château d’Unjat faisait partie d’un ensemble de trois forteresses : Alzen, Montels et Unjat. Erigés en des points stratégiques, les trois châteaux encadraient l’axe naissant Foix – St Girons. Aucun d’entre eux n’a résisté aux ravages du temps et des conflits médiévaux. Construit au début du XIIIème siècle, le château d’Unjat dominait à la fois un terroir ancien (ancienneté dont témoigne une auge cinéraire gallo-romaine remployée à coté de l’église) et surveillait la serre de Cor (aujourd’hui commune de Cadarcet). J’ai parlé au maire de La Bastide d’un projet pour réhabiliter le site en y installant une aire de nourrissage pour les nombreux rapaces que nous avons sur notre site. Cela pourrait créer une attraction en valorisant la diversité de cette faune…Affaire à suivre. Jean Alain